La laïcité et l'école

Le CNAL est le collectif historique organisé depuis 1953 sur la question scolaire. Il est présidé par Jean-Paul Delahaye, Vice-Président de la LIGUE de l'enseignement.

L’objectif de ce colloque « La laïcité à l’école : les enseignants ont la parole » était d’établir un état des lieux de la mise en place du principe de laïcité dans les écoles et établissements publics.

Retrouvez les documents relatifs à ce colloque :

CNAL_Présentation-IFOP_2018

CNAL_Synthèse-étude-Ifop-2018

CNAL_conclusion-colloque


ligue-enseignement-cinema

Rencontres cinématographiques : "Cap aux Bords"

La première édition des rencontres cinématographiques de Lot-et-Garonne, manifestation intitulée Cap aux Bords, se déroulera du 9 au 16 juillet à Sainte-Livrade sur Lot, au cinéma l’Utopie.

Imaginées par Patrick Leboutte, ces rencontres sont organisées par la Ligue de l’Enseignement de Lot-et-Garonne et ses partenaires. 

Retrouvez sur notre site les lignes directrices de la programmation et les modalités pratiques qui vous permettront d’y participer :

http://www.laligue47.org/culture/cap-aux-bords


ligue-enseignement-fami

Formation et Ateliers sociolinguistiques en région Nouvelle Aquitaine 2015/16/17

Durant 3 ans, la Ligue de l'Enseignement Nouvelle Aquitaine s’est associé aux fédérations de la Ligue de l’enseignement de la Dordogne et du Lot-et-Garonne afin de faciliter l’intégration sociale et professionnelle des ressortissants des pays tiers de l’Union Européenne.

Ce projet cherchait à s’articuler avec les politiques nationales et européennes et à contribuer à l’amélioration de l’accueil, de l’accompagnement et de l’intégration des ressortissants des pays tiers au sein des territoires d’accueil (Agglomération d'Agen dans le Lot-et-Garonne, Terrasson et Bergerac pour la Dordogne).

Les actions du projet ont consisté à :

  • favoriser la maîtrise de la langue française à fin d’acquérir des compétences professionnelles par des formations linguistiques;
  • développer des ateliers pour favoriser l’appropriation des valeurs, codes et usages de la société française ;
  • accompagner le public cible vers les services de droit commun (santé, emploi, logement, scolarité) et par cela favoriser l’accès à l’emploi, à une formation professionnelle voire à la création d’une entreprise.

Objectifs et résultats attendus du projet :

  • qualifier le territoire auprès d’une population pour l’heure marginalisée
  • améliorer l’insertion en formation qualifiante de ces populations grâce à l’acquisition du français
  • dynamiser la présence et améliorer l’intégration des personnes dans les dispositifs de droit commun
  • rendre plus cohérent les offres de formation, d’accompagnement des publics en difficulté en intégrant ces personnes dans un projet plus global de territoire
  • fluidifier les flux de main d’œuvre et répondre aux demandes des secteurs professionnels
  • améliorer la qualité de vie de ces populations et leur sentiment d’appartenance à la Cité
  • incitation à la participation citoyenne et éviter la relégation dans les quartiers de ces populations
  • neutraliser le repli communautaire dans certains quartiers et les dérives sectaires (constatées par les acteurs des collectivités locales)


ligue-enseignement-robocop

Robocup Junior

La Ligue de l'enseignement de la Gironde s'engage cette année pour le développement de la RoboCup Junior, compétition nationale de robotique dédiée aux plus jeunes.

Mais la RoboCup Junior, qu’est-ce que c’est ?

Le volet "junior" de la RoboCup forme une communauté internationale regroupant des milliers d'équipes à travers le monde. En Asie, en Europe ou encore sur le continent américain, les jeunes (de 11 à 19 ans) concourrent lors de compétitions RoboCup régionales, nationales et continentales pour accéder enfin à l'édition annuelle de la RoboCup, Montreal en 2018, Sydney en 2019.

La RoboCup junior se décline en 3 ligues :

  • Football. Les élèves doivent développer des robots à roue capable de jouer à une version simplifiée du jeu mais de façon autonome.
  • On Stage. Les équipes doivent mettre au point un spectacle faisant appel à des robots et plus largement à des dispositifs mécatroniques.
  • Rescue. Les robots développés par les enfants doivent effectuer un parcourt semé d'embuches…

Organisée le 5 mai de 9h à 17h à l’Enseirb Matmeca à Talence, nous vous attendons nombreux  !

Vous y retrouverez également une partie de l'équipe de la Ligue 33, président et salariés, qui assurent l’accompagnement d’une de nos équipes.  Alors n'hésitez pas à venir faire un tour, soit le matin, soit l'après midi,  afin de soutenir nos équipes !!!

Pour plus d’informations : http://www.robocup.fr/#robocup_junior

 


FRAGMENTS : exposition sur la Shoah

LUNDI 7 MAI à 19h30

La Mosquée de Bordeaux accueillera pour la première fois dans ses murs une exposition sur la Shoah, destinée aux scolaires et au grand public.

« Fragments » - ou la Transmission de la Mémoire de la Shoah évoque l’implacable logique du meurtre de masse, transfigurée par la réflexion et des moyens plastiques d’une grande sobriété. Conçue par Stéphane Brunel – Maître de conférence en sciences de l’ingénieur à l’Université de Bordeaux et Président de la Ligue de l’Enseignement de la Gironde – cette exposition est composée de 7 œuvres.

Trois fragments de cette exposition seront présentés à la Grande Mosquée. Cette action, rendue possible grâce au travail effectué depuis de nombreuses années entre la communauté musulmane (à travers la FMG) et la communauté juive (avec le Centre Yavné), est à la fois pédagogique et symbolique, et marque un pas de plus dans le travail interculturel à Bordeaux.

Ouvertures et visites guidées :

Adresse : 50 rue Jules Guesde

Adultes :

- Accès libre aux œuvres le dimanche entre 15h et 18h / et le lundi de 10h à 18h
- Conférence – présentation : lundi 7 mai à 19h30, par Stéphane Brunel PhD

Scolaires :

- Dimanche après-midi : pour les enfants de l’École Coranique
- Lundi matin : classes de lycées
- Lundi après-midi : classes de primaires et collèges


ligue-enseignement-laicite-republique

La République et la laïcité, un lien à réaffirmer par le président de la République

En réaction au discours du président de la République prononcé devant la conférence des évêques de France le 9 avril 2018, la Ligue de l’enseignement rappelle son attachement au respect des principes de la loi de 1905.

La Ligue de l’enseignement s’attache à bien lire et faire lire cette loi républicaine fondamentale qu’est la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905. Après 1905, les cultes ne sont ni interdits, ni réduits au silence. Ils ont un statut de droit privé expressément défini par la loi de 1905. Dans ce cadre, les cultes ont une légitimité fondée sur leur représentativité. Ils se voient garantir la liberté d’expression qui est celle de toute la société civile. Et ils n’ont jamais hésité à en user. La séparation n’est pas l’ignorance, la République laïque permet le dialogue et les cultes participent au débat public. Le président de la République a ainsi répondu le 9 avril dernier aux deux questions traitées par le président de la conférence des évêques : la bioéthique et les migrants. « Le lien entre l’Église et l’État » n’est donc nullement abîmé et n’a donc pas à être « réparé ». Si on s’en tient à la lettre du discours d’Emmanuel Macron, les principes de la loi de 1905 sont respectés. La Ligue de l’enseignement a toujours résolument œuvré pour qu’ils le soient.

Ce discours reste pourtant équivoque. Moins dans sa lettre que dans son esprit. Pourquoi demander aux seuls catholiques de s’engager en politique ? Et si le président de la République s’adressait tout simplement à tous les citoyens ? Alors qu’un grand discours à la nation sur la laïcité est attendu depuis déjà quelques mois, c’est dans des espaces communautaires que le président de la République s’exprime. Sa prestation au collège des Bernardins, haut lieu de l’indéniable réaffirmation culturelle catholique, renvoie à sa présence à l’Hôtel de Ville de Paris avec la Fédération protestante de France lors des 500 ans de la Réforme, en septembre 2017 ; au dîner du Conseil français du culte musulman (CFCM) en juin 2017 ; ou à celui du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) en mars 2018. Des exemples parmi d’autres. Ces expressions présidentielles visent des publics spécifiques. Faut-il voir là l’esquisse d’une gestion communautaire des défis posés par la société actuelle ? Parmi ces défis, la réduction des inégalités sociales insupportables qui sont à l’œuvre dans notre pays et qui sont contraires à nos valeurs. Pour la Ligue de l’enseignement, « ce n’est pas la diversité culturelle qui menace l’unité de la société, c’est l’inégalité persistante et croissante des conditions et des discriminations[1] ».

En conséquence, c’est bien le lien entre République et laïcité qu’il faut, non pas réparer, mais réaffirmer.

[1] Voir notre publication « La laïcité, une émancipation en actes » (avril 2017)


diversite-ufolep

UFOLEP : des nationaux de la diversité les 19-20-21 mai 2018

Les rassemblements Ufolep du week-end des 19-20-21 mai mettront en avant la Charte pour la diversité dont la fédération est signataire.

Retrouvez ici les informations


logo irfrep

Nouveau site internet IRFREP

Nous avons le plaisir de vous présenter notre nouveau site internet IRFREP !

Vous pourrez y retrouver tout notre catalogue de formations, les informations sur la certification CléA, préparer son parcours, financer son projet...

A bientôt !


FESTIVAL-MONTIGNAC

Festival de Montignac 2018

Le 38ème festival de Cultures aux Coeurs a le plaisir de vous dévoiler son affiche !

Rendez-vous du 23 au 29 juillet 2018 pour belle semaine plein d’émotions, de rencontres amicales, de découvertes musicales, de chorégraphies originales, une semaine dédiée à la joie d’être ensemble, à la richesse de notre diversité culturelle !

FESTIVAL-MONTIGNAC

Consultez le site internet - Consultez la page facebook


ligue-enseignement-17-ans-premier-bilan

17 ans, premier bilan, documentaire sur ARTE

Au cours d’un  stage de formation générale BAFA à Villecresnes, à l’automne 2016 organisé par la LIGUE de l'enseignement Ile de France, Julie TALON, réalisatrice, et son équipe ont  vécu cette semaine avec  les stagiaires et ont réalisé un documentaire pour ARTE qui s'intitule :

« 17 ANS, PREMIER BILAN »
Ce documentaire est  programmé sur ARTE
le 27 février à 23h50

« 17 ans, premier bilan » est l’histoire de jeunes gens âgés de 17 à 22 ans qui passent le BAFA  (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur).
Issus de milieux sociaux très différents, Jimmy, Emma, Marie, Bianca, Fantine, Lycia et les autres ne se seraient jamais rencontrés sans cette formation.
Le stage se déroulant en internat en Ile de France, ils vont devoir apprendre à cohabiter, à vivre ensemble pendant 8 jours et 7 nuits.
Mais le BAFA est avant tout un prétexte, un point de départ pour suivre un groupe de garçons et de filles, à peu près du même âge – celui du passage à l’âge adulte .
À travers cette semaine intensive, le film observe la mixité sociale à l’œuvre, les attentes, les doutes et les interrogations des jeunes, le temps d’une rencontre.